« C’était mieux avant ? » – Opinionway Oct 2021

L’institut de sondage Opinionway présentait, à l’occasion d’une Rencontre MeatLab de Charal ce 14 octobre à Paris, une étude sur le thème « C’était mieux avant ? »…. c’est-à-dire il y a 50 ans.

Oui, la vie c’était mieux avant pour 3/4 des Français interrogés. La sécurité/le civisme, l’éducation, la communication entre les personnes et l’environnement sont les éléments qui se sont le plus dégradés au cours des 50 dernières années…ce qui est d’autant plus vrai selon les générations les plus âgées. Mais l’accès à l’information, les transports et la santé sont considérés « mieux maintenant ».

Dans un passé plus récent, la crise sanitaire semble être un peu mieux vécue par les plus jeunes générations, notamment la génération Y. Seulement 46% des Français estiment que la crise sanitaire à un impact négatif sur notre vie, c’est-dire que pour la majorité des Français (54%), cette pandémie n’a pas eu d’impact négatif sur leur vie (répartis en 27% un impact positif et 27% pas d’impact). Dans le détail, la majorité reconnait un impact plutôt négatif sur la majorité des composantes de la société – sauf sur l‘environnement (40%) et l’alimentation (30%).

Sur une période de 50 années, les perceptions autour de l’alimentation sont très différentes selon la génération. Près de 2 Français sur 3 ont moins confiance dans leur alimentation aujourd’hui, plus particulièrement les femmes et les générations X et baby-boomers.

Selon les Français, l’ensemble des notions autour de l’alimentation s’est dégradé ces 50 dernières années et particulièrement le temps accordé au repas, au partage et le temps dédié à cuisiner. Le temps accordé au repas, les effets des produits sur la santé, leur authenticité et leur goût sont les principaux éléments qui se sont dégradés pour les baby-boomers, sentiment nettement moins partagé par la Génération Z.

Dans les points d’amélioration sur l’alimentation : une plus grande diversité et traçabilité. La diversité, la praticité des produits et leur traçabilité sont les principaux points d’amélioration par rapport à il y a 50 ans…Des améliorations sur des notions plutôt émotionnelles pour les plus jeunes et plutôt fonctionnelles pour les plus âgés.

Aujourd’hui, la grande majorité des Français accorde de l’importance à son alimentation au quotidien, particulièrement les femmes et les plus de 40 ans. Le goût, la qualité du produit et la dimension plaisir sont les principales préoccupations des Français. Le goût, la qualité produit, le plaisir sont des dimensions particulièrement importantes chez les Baby-boomers.Les Français sont principalement attachés à la sécurité de leur alimentation, la possibilité de manger équilibré et au prix.